MEDAILLE JEAN RIST

Cette médaille est attribuée chaque année, à titre d’encouragement, à quatre jeunes* métallurgistes ou spécialistes de la science des matériaux qui se sont distingués par leurs travaux tant scientifiques qu’appliqués sur les matériaux.
* (Moins de 35 ans au 31 décembre de l’année de la remise de la médaille)

LAUREATS 2018

Sophie CARENCO

Chargée de Recherche CNRS
Laboratoire de Chimie de la Matière Condensée de Paris, Sorbonne Université | CNRS | Collège de France
4 place Jussieu, 75252 Paris cedex 05

Formation

  • Diplôme d’ingénieur (2007) puis Master de Chimie (2008) de l’Ecole Polytechnique
  • Doctorat de l’UPMC en Physique et Chimie de la Matière Condensé (2011)
  • Post-doctorat au Lawrence Berkeley National Lab, Californie (2012-2013)
  • Entrée au CNRS en section 15 (octobre 2014)

Activités de recherche

Sophie Carenco a effectué son doctorat à l’interface entre chimie des matériaux et chimie moléculaire, dans deux laboratoires : le Laboratoire de Chimie de la Matière Condensée de Paris (Sorbonne Université) et le Laboratoire Hétéroéléments et Coordination (Ecole Polytechnique), sous la co-direction de Clément Sanchez et de Nicolas Mézailles. Sa thèse, soutenue en 2011, portait sur une nouvelle voie de synthèse de nanoparticules de phosphures de métaux, utilisées en catalyse et comme anodes de batteries lithium. Après un post-doctorat au Lawrence Berkeley National Laboratory (Californie, USA) en 2012-2013 sur le suivi de nanoparticules métalliques pendant des réactions catalytiques à l’aide du rayonnement synchrotron, elle est revenue en France en tant que chercheuse contractuelle au Collège de France avant d’être nommée chargée de recherche en 2014 dans l’équipe « Matériaux hybrides et nanomatériaux » au LCMCP.

Ses travaux concernent le développement de matériaux peu (voire jamais) préparés à l’échelle nanométrique (phosphures, oxysulfures, carbures…). Sophie Carenco exploite des techniques permettant le suivi in situ de la réactivité de surface de nanoparticules, notamment au synchrotron SOLEIL (spectroscopie de photoélectrons induits par rayons X sous pression, spectroscopie d’absorption des rayons X, etc.), illustrant ainsi l’apport essentiel de ces spectroscopies à la compréhension des nanomatériaux et de leurs propriétés. Son projet s’inscrit dans la continuité de son activité avec le développement de matériaux à très petite échelle (en particulier, les oxysulfures de métaux), leur fonctionnalisation pour contrôler les propriétés de surface et la caractérisation fine in situ de leur réactivité dans des réactions de catalyse, par exemple. Ces études sont conduites dans le cadre d’un projet « Jeune chercheur, jeune chercheuse » de l’ANR (2017-2020) et d’une « Starting grant » de l’ERC (2018-2022).

Sophie Carenco est co-auteure d’une trentaine d’articles. Ses travaux ont été reconnus par diverses bourses et prix : European Young Chemist Award en 2010, Prix de thèse C’Nano en 2012, Bourse L’Oréal-UNESCO-Académie des Sciences en 2014, Médaille de Bronze du CNRS en 2018. Par ailleurs, elle participe activement à la vulgarisation des sciences ainsi qu’à la communication vers le grand public et la société, notamment au travers de l’International Younger Chemists Network (en tant que membre fondatrice et membre du bureau) et d’autres réseaux de jeunes chercheurs.

Jean Christophe HELL

Ingénieur de recherche, PhD
ArcelorMittal Global R&D, Maizières-lès-Metz

Jean Christophe a obtenu son diplôme d’ingénieur à l’Ecole nationale supérieur des Mines de Nancy (ENSMN) en 2008, et son doctorat en science et mécanique des matériaux à l’Université de Lorraine (UL) en 2011.

Ses activités de recherche ont débuté avec sa thèse qui a été réalisée sur un acier à très haute résistance dit de troisième génération, appelé acier bainitique sans carbure. Ses travaux se sont centrés sur la compréhension des liens entre la microstructure et le comportement mécanique au travers de travaux expérimentaux, notamment sur grand instrument (rayonnement synchrotron à l’E.S.R.F. de Grenoble), et de modélisation à champ moyen. Ce travail de thèse a été réalisé sous la codirection du Laboratoire d’Etude des Microstructures et de Mécanique des Matériaux (LEM3) et de l’Institut Jean Lamour (IJL) et en étroite collaboration avec le centre de recherche industriel ArcelorMittal Maizières Research. A l’issue de son doctorat, Jean Christophe a rejoint le centre de recherche ArcelorMittal Maizières Research en tant qu’ingénieur de recherche pour prendre en charge le développement et l’industrialisation de nouveaux produits pour le marché automobile, dits en rupture avec l’existant.

Au-delà des développements industriels, Jean Christophe a participé à de nombreuses collaborations industrielles et universitaires pour poursuivre ses travaux sur la genèse des microstructures, sur la compréhension des liens microstructures-propriétés ainsi que leur impact sur le comportement mécanique et les mécanismes d’endommagement dans les aciers à très haute résistance. Ces travaux ont été réalisés pour la plupart au travers de méthodes in situ de pointe, comme la diffraction des rayons X par rayonnement synchrotron ou différents essais mécaniques miniaturisés au sein d’un microscope électronique à balayage. L’ensemble de ces collaborations a permis de construire une connaissance approfondie du comportement des aciers à très haute résistance.

Fanny MAS

Ingénieur R&D Métallurgiste, Constellium C-TEC

Formation
Ingénieur Ecole Polytechnique – Spécialisation Mécanique et Physique (2006 – 2010)
Master recherche – Science des Matériaux – MIT, Boston (2010 – 2011)
Doctorat en Métallurgie – Thèse CIFRE EDF/Areva – Laboratoire SIMaP – Grenoble INP (2011-2014)

Travaux de recherche

Mon expérience de recherche en Métallurgie a débuté aux Etats-Unis en 2010. Au sein du laboratoire de corrosion H.H. Uhlig, j’ai mené des mesures de vitesse de propagation de fissures dans des superalliages base nickel pour les réacteurs nucléaires de 4ème génération.

Mon travail de thèse en collaboration avec EDF et Areva avait pour thème les liaisons bimétalliques entre acier faiblement allié et acier inoxydable. La compréhension de la genèse des microstructures complexes se formant à l’interface entre les deux aciers pendant le soudage et leur évolution durant le traitement thermique post-soudage a nécessité une approche pluridisciplinaire mêlant solidification, transformations de phases à l’état solide et rupture ductile. Ma thèse a donné lieu à trois publications scientifiques.

En 2015, j’ai rejoint le groupe métallurgie de C-TEC, centre de recherche de Constellium. J’y travaille en tant qu’Ingénieur R&D avec pour mission principale le développement de solutions innovantes en aluminium pour le marché aéronautique. Un des aspects clés de mon travail est la compréhension du lien étroit qui existe entre la composition chimique, les paramètres du process (fonderie, laminage, traitements thermiques), les microstructures qui en résultent et les propriétés du produit final. Je participe notamment au développement de la nouvelle génération d’alliages AlCuLi à basse densité, propriétés améliorées (corrosion, tolérance aux dommages, fatigue, résistance mécanique) et coût optimisé. Ce travail a donné lieu à trois demandes de brevets. Je prends également part à l’amélioration de la qualité des alliages de cette famille déjà commercialisés en apportant un soutien scientifique aux équipes process et qualité des usines et en assurant la communication technique auprès du client. J’encadre actuellement une thèse dont le but est d’améliorer notre compréhension des mécanismes d’ouverture/fermeture des porosités de fonderie au cours du laminage à chaud.

Au sein du groupe Métallurgie, je participe activement à la formation des nouveaux embauchés, via un système de tutorat individualisé. J’ai également assuré la conception d’un module de formation à destination du personnel des usines.

Depuis l’été 2018, dans le but de diversifier mon expertise métallurgique, je prends part à de nouveaux projets portant sur les alliages pour carrosserie automobile (famille 6xxx) et échangeurs thermiques (multi-couches 3xxx + 4xxx).

Daniel WEISZ-PATRAULT

Chargé de recherches CNRS
Laboratoire de Mécanique des Solides (LMS)
Ecole Polytechnique, Palaiseau

Parcours académique
2006 Classe préparatoire aux grandes écoles : Lycée Henri IV, Paris
2010 Diplôme d’ingénieur : Ecole des Ponts ParisTech
2010 Master de Mécanique des Matériaux et des Structures, Ecole des Ponts ParisTech
2012 Doctorat au laboratoire Navier, Ecole des Ponts ParisTech
2012-2013 Post-doctorat au laboratoire Navier, Ecole des Ponts ParisTech
2013 Chercheur invité (Avril-Aout) à l’Institute of Mathematics and Physics, Université de Weimar
2014 Chercheur invité (Mars-Avril) l’Institute of Applied Mechanics, Université de Stuttgart
2014  Chargé de recherches CNRS, Laboratoire de Mécanique des Solides, Ecole Polytechnique

Activités de recherche

Les recherches de D. Weisz-Patrault sont principalement axés sur l’évaluation des contraintes résiduelles et de l’évolution de la microstructure dans les aciers à l’issue de différents procédés de mise en forme ou de fabrication. Ces recherches visent donc à offrir des outils pour une meilleure compréhension des conditions essentielles dans lesquelles se forment les microstructures qui sous-tendent très largement le comportement macroscopique des aciers. Ce cadre général se décline en trois axes principaux : 1) les méthodes inverses en temps réel, 2) la simulation rapide des procédés en considérant de nombreux couplages (mécanique, thermique, transition de phase, contacts mécaniques…) et 3) le développement de modèles théoriques multi-échelles de transformations de phase permettant d’intégrer, au niveau macroscopique, des phénomènes traversant les échelles (atomique, polycristalline, milieu continu). Ces modèles cherchent ainsi à conserver, à l’échelle du milieu continu, l’évolution statistique de la microstructure (arrangement cristallin, désorientation entre les grains, morphologie).

Par ailleurs, D. Weisz-Patrault travaille aussi sur des sujets liés à la caractérisation des matériaux en dynamique aux barres d’Hopkinson (joints adhésif, propagation d’incertitudes et traitement statistique Bayésien).

Enseignement et autres activités

D. Weisz-Patrault enseigne principalement dans le master MAGIS à l’école Polytechnique le cours de méthodes numériques et dans le master AMMS à l’école des Ponts ParisTech le cours de fissuration et rupture. Par ailleurs il est membre élu du comité de laboratoire et membre du comité de département de mécanique de l’Ecole Polytechnique. Il est aussi en charge du séminaire du LMS et du symposium Jean Mandel.

tous les lauréats depuis 1949

2018Sophie CARENCO
Jean-Christophe HELL
Fanny MAS
Daniel WEISZ-PATRAULT
2017Justin DIRRENBERGER
Guilhem MARTIN
Benjamin RIVAUX
Pierre SALLOT
2016Thomas DUGUET
Gassan GHAZAL
Thomas JOURDAN
Stéphane KNITTEL
2015Jonathan CORMIER
Ségolène GAUTHIER
Aurèle MARIAUX
Loïc PERRIERE
2014Thierry DARMANIN
Estelle MESLIN
Fabien SZMYTKA
Julien ZOLLINGER
2013Alexandre DEVAUX
David GLIJER
Gaëlle POUGET
Henry PROUDHON
2012Frédéric De GEUSER
Damien FABREGUE
Marie SIMONNET
Sébastien VIZZINI
2011Bruno PITIE
Julie MOUGIN
Laurent GREMILLARD
Nicolas BONTEMS
2010Sébastien ALLAIN
Isabelle BORDESOULES
Fabien ONIMUS
Nicolas TRIOLET
2009Nadège CARON
Armelle DANIELOU
Xavier SAUVAGE
Ludovic THILLY
2008Alexis BACHA
Frédéric BONNET
Emmanuel CLOUET
Guilhem DEZANNEAU
2007Anne-Lise ADENOT-ENGELVIN
Régis DIMITRIOU
Cédric BOISSIERE
Emmanuel FLAHAUT
2006Daniel BONAMY
Gwenola HERMAN
Astrid PERLADE
Benoît TANGUY
2005Christine BLANC
Mohamed GOUNÉ
Sylvain HENRY
2004Alexis DESCHAMPS
Anne-Françoise GOURGES
François GURNIKI
Jean-Christophe HUBER
2003Olivier BOUAZIZ
Jérôme CHEVALIER
Benoît COT
Maylise NASTAR
2002Charles-André GANDIN
Eric HESS
Eric MAIRE
Jacques PETITJEAN
2001Sylvie BEGIN
Jean-Rémi BUTRUILLE
Frédéric SOISSON
Marc VERDIER
2000Thierry BELMONTE
Yannick CHAMPION
Hélène RÉGLÉ
Ravi SHAHANI
1999Jean-Yves BUFFIERE
Philippe ROCABOIS
Timothy WARNER
Krzystof WOLSKI
1998Fabienne BERTHIER
Joël COURBON
Thierry IUNG
Frédéric SCHUSTER
1997Jean-Christophe BRACHET
Jean-Christophe EHRSTRÖM
Guy REUMONT
Michaël WALLS
1996Jinbo BAI
Elisabeth BOUCHAUD
Marc DI FANT
Claire MAURICE
1995Bruno CHENAL
Alain JARDY
Florence LEFEBVRE-JOUD
Christian MARCHIONNI
1994Yves COMBRES
Ivan GUILLOT
Frédéric MORET
Michel STUCKY
1993Clarisse ANGELIER
Philippe DESTANNES
Bernard MARINI
Pascal WILLEMIN
1992Michèle DUNAND
Thierry CASSAGNE
Pierre MONTMITONNER
Guy-Michel RAYNAUD
1991Eric ANDRIEU
Marc MANTEL
Alain REYNAUD
Pierre SAINFORT
1990Armelle JOUET
Dominique KAPLAN
Jean-Marc LANG
Jean-Bernard VOGT
1989Diane de PRUNELLE
Manuel BOBADILLA
Francis BUGNARD
Jean-Bernard CHAIX
1988Elisabeth GAUTIER
Danièle QUANTIN
Gilles REGAZONNI
Alain THOREL
1987Claude DURET-THUAL
Michel CHABOUD
Philippe FLUZIN
Christophe LEVAILLANT
1986Anne-Marie BRASS
Pierre CREMER
Michel LARRECQ
Philippe MARCUS
1985Luc ACKERMANN
Hervé BIAUSSER
Alain COOLEN
Roland OLTRA
1984Bruno DUBOST
Hubert HOCQUAUX
Dominique JEULIN
Thierry MAGNIN
1983Louis DEVILLERS
Jean-Marie DUBOIS
Gérard PRESSOUYRE
Jean-Pierre RIQUET
1982Yves BIENVENU
Franck MONTHEILLET
Remy NICOLLE
Michel PERNOT
1981Jean-Louis BOUTARD
Jean HERITIER
Jean-Michel JALINIER
Marc LACROIX
1980Jean-Pierre BIRAT
Michel JEANNEAU
Catherine MICHAUT
Luc REMY
1979Serge BERCOVICI
Pierre COMBRADE
Jean-Michel DEMARTHE
Bernard MARANDET
1978Régis BLONDEAU
Jean-Louis CROLET
Yves DESALOS
Daniel FERTON
Henri GAYE
1977Gérard BERNARD
Gérard LE CAER
François LEROY
Philippe MAITREPIERRE
1976Jean BOUVAIST
Jean-Yves BOOS
Michel GUTTMANN
Alain LE BON
1975Bernard CHAMPIN
François GIRAUD-HERAUD
Anne-Marie HUNTZ
Paul PARNIERE
1974Michel BISCONDI
Roger DONATI
André PINEAU
Germain SANZ
1973Bernard de GELAS
Jean-Marie GENIN
Pierre PETREQUIN
Roland TIXIER
1972Gérard BECK
François BOUTIN
Marie-Thérèse LEGER
Jacques LEVY
1971Gérard BERANGER
Christian JANOT
Josette MOULIN
Louis ROESCH
1970Marc AUCOUTURIER
Michel MARCHAL
Jacques MORICEAU
Paul RABBE
1969Francis DABOSI
Jean LEFEVRE
Philippe MAYNIER
Jean RIEU
1968Jean BELLOT
Omourtague DIMITROV
Michel GANTOIS
Robert LEVEQUE
1967Daniel ADENIS
Philippe DESMARESCAUX
Jean-Michel DUPOUY
Marc GRUMBACH
1966Michel COLOMBIE
Viviane LEVY
Jean-Marie LOGEROT
Jacques VOELTZEL
1965Paul BLANCHARD
Philippe CESSELIN
Pierre GUIRALDENQ
Gérard SAINFORT
1964Roland BIGOT
Claude LEYMONIE
Guy MURRY
Georges SEIBEL
1963Raymond DARRAS
Bernard HOCHEID
Jacques PLUSQUELLEC
Pierre VAYSSIERE
1962Yves ADDA
Pierre MARTIN
André RIST
Roland TRICOT
1961Georges CIZERON
Edmond MENCARELLI
Jean PHILIBERT
Claude ROSSARD
1960André CONSTANT
Jacques BOGHEN
1959Bernard TRENTINI
Henri CORIOU
1958Jean PLATEAU
Claude ROQUES
1957Gilles POMEY
André GUEUSSIER
1956Frédéric MONTARIOL
Jean-Paul MOREAU
1955Pierre LELONG
Philippe GALMICHE
1954André KOHN
Robert SYRE
1953Jean BARDOLLE
Pierre LEROY
1952Pierre AZOU
Michel EUDIER
1951Marcel ARMAND
Raymond CASTAING
1950Louis BEAUJARD
Christian BOULANGER
1949Francis AUBERTIN
Emmanuel de KERVERSAU