MEDAILLE JEAN RIST

Cette médaille est attribuée chaque année, à titre d’encouragement, à quatre jeunes* métallurgistes ou spécialistes de la science des matériaux qui se sont distingués par leurs travaux tant scientifiques qu’appliqués sur les matériaux.
* (Moins de 35 ans au 31 décembre de l’année de la remise de la médaille)

LAUREATS 2019

Kimberly COLAS

Ingénieur de recherche et chef de projet département des Matériaux pour le Nucléaire, Service d’Etude des Matériaux Irradiés (DMN/SEMI)
CEA-Saclay, Gif-sur-Yvette

Formation
  • 2009-2012 Pennsylvania State University, Doctor of Philosophy Nuclear Engineering (State College PA USA). Date d’obtention du diplôme: Aout 2012 (soutenance: Mai 2012)
  • 2007-2009 Pennsylvania State University, Master of Science Nuclear Engineering (State College PA USA)
  • 2005-2009 Ecole Centrale de Lyon, diplôme d’Ingénieur (promotion 2008), (Lyon, France
Activités de recherche

Mes activités de recherche en matériaux ont été menées à la Pennsylvania State University, aux Etats-Unis et au Service d’Etude desMatériaux Irradiés (SEMI) du Département des Matériaux pour le Nucléaire (DMN) du CEA-Saclay. Mes travaux portent sur deux alliages utilisés dans les réacteurs nucléaires (le zirconium et l’aluminium) et s’appuient sur des techniques de pointes ainsi que sur l’utilisation des grands instruments pour étudier et comprendre la matière à l’échelle la plus fine. Ma première thématique de recherche, commencée lors de mon master de recherche en 2007, porte sur le comportement en réacteur et en aval du cycle du combustible des assemblages de combustible nucléaire utilisés dans les réacteurs nucléaire de puissance de génération II/III. Plus particulièrement, j’ai étudié le comportement en corrosion et l’hydruration du gainage en zirconium des gaines de combustibles en utilisant la diffraction synchrotron, la microscopie électronique (à balayage et en transmission) et la sonde atomique tomographique. Ma seconde thématique principale de recherche, sur laquelle je travaille depuis mon arrivée au CEA en 2012, porte sur les alliages d’aluminium utilisés dans les réacteurs expérimentaux. En effet, le CEA possède plusieurs réacteurs nucléaires en activité ou récemment arrêtés, et construit sur son site de Cadarache le réacteur Jules Horowitz (RJH). Ce réacteur a prévu d’utiliser des alliages d’aluminium qui n’ont pas encore été utilisés dans les réacteurs français et pour lequel peu de littérature est disponible. C’est pour cela que plusieurs thèses auxquelles j’ai participé comme encadrante ou co-encadrante ont été lancées et sont toujours en cours afin d’étudier les phénomènes d’intérêt principaux des alliages d’aluminium du RJH (gonflement d’irradiation, corrosion, évolution des propriétés mécaniques et des caractéristiques microstructurales).
Lors de mes travaux de recherche, j’ai pu établir des collaborations internationales, notamment avec les Etats-Unis, le Canada et l’Argentine. Je suis également impliquée dans la formation par la recherche, avec l’encadrement de onze stages et le co-encadrement de cinq thèses et d’un contrat post-doctoral.

Irene DE DIEGO CALDERON

Ingénieure de recherche, PhD
ArcelorMittal Global R&D, Maizières-lès-Metz

Formation
  • Diplôme d’ingénieure (2009) de l’Université Carlos III de Madrid (UC3M) (Madrid, Espagne). Séjour de fin d’études Erasmus –
    Chalmers Tekniska Högskola (Göteborg, Suède)
  • Master en Science et Génie des Matériaux (2013) de l’UC3M.
  • Doctorat en Science et Génie des Matériaux (2015) de l’UC3M avec Programme d’échange de doctorant – Ghent University (Belgique).
Activités de recherche

Irene a obtenu son diplôme d’ingénieure à l’UC3M en 2009. A l’issue de son diplôme et après une première expérience professionnelle, elle a obtenu un master en « Science et Génie des Matériaux » en 2013 et un doctorat en « Science et Génie des Matériaux » en 2015 à l’UC3M. Sa thèse, portait sur une nouvelle voie de développement des aciers qualifiés de « Quenching and Partitioning » (Q&P). Ce produit fait partie des aciers à très haut résistance (THR), dits de 3ème génération. Ces travaux ont été précurseurs et menés au travers d’études paramétriques sur l’effet du cycle thermique Q&P sur la microstructure et les propriétés de traction, ainsi que sur le comportement en fatigue et sur les mécanismes d’endommagement. L’objectif principal du doctorat était donc de développer un modèle de conception microstructurale adapté aux aciers Q&P, afin d’améliorer un large éventail de propriétés mécaniques, ainsi que d’établir le lien avec la microstructure et les paramètres du procédé. Depuis Octobre 2015, Irene a rejoint le Centre de recherche Maizières Products au sein du campus ArcelorMittal Maizières Research en tant qu’ingénieure de recherche en métallurgie. En particulier, elle a pris en charge le développement de nouveaux produits pour le marché automobile. Ainsi, elle anime des projets de développement d’aciers innovants à basse densité pour l’allègement des structures dans l’automobile et des projets de compréhension des mécanismes métallurgiques dans les aciers THR de 3ème génération pour une modélisation métallurgique des liens process/ microstructure/ propriétés. Dans ce but, des techniques de caractérisation microstructural et mécanique de pointe (EBSD, nanoindentation,etc.) ont été mises au point et combinées pour caractériser les microstructures multi-phasées complexes. Ses résultats sont directement utilisés aujourd’hui comme lignes directrices pour la production et l’optimisation des nouveaux produits.

Prix/médailles

Irene est co-autrice d’une dizaine d’articles scientifiques ainsi que de quatre brevets internationaux. Ses travaux ont été primés par différentes sociétés scientifiques : Prix de la meilleure thèse européenne sur la métallurgie de l’acier « Young Academic Steel Award » en 2015 (The Steel Institute VDEh) Lauréate dans la catégorie papier publié dans un Journal Scientifique dans les « Global R&D Best Papers Awards 2007 – 2017 » (ArcelorMittal – Global Research and Development) ; « Excellence Awards 2019 UC3M », catégorie ancien étudiant.

Elodie PRUD’HOMME

Maitre de Conférences
Laboratoire MATEIS Matériaux : Matériaux Ingénierie Science
INSA Lyon – Département Génie Civil et Urbanisme

Formation
  • Ingénieur de l’Ecole Nationale Supérieure de Céramiques Industrielles (2005 – 2008)
  • Master Recherche – Science des Matériaux Université de Limoges (2007 – 2008)
  • Doctorat en Science des Matériaux et Traitement de Surface – Thèse Ministère Université de Limoges (2008 – 2011)
  • Post-Doctorat – Saint-Gobain, puis ANDRA (2011-2012)
  • Poste de Maitre de Conférences – INSA Lyon (depuis 2012)
Travaux de recherche

Elodie Prud’homme a débuté ses activités de recherche lors de son Master Recherche en Sciences des Matériaux au sein du Groupe d’Etude des Matériaux Hétérogène (GEMH) et de l’Université de Limoges. Encadrée par Sylvie Rossignol et Philippe Michaud, elle débute une nouvelle thématique au laboratoire sur les matériaux géopolymères. Ses travaux de thèse, soutenue en 2011, en prennent la continuité en s’intéressant plus particulièrement aux cinétiques réactionnelles régissant la microstructuration de ces matériaux lors de l’introduction de renforts minéraux et végétaux. Après deux post-doctorats sur la synthèse de phases pures et sur la caractérisation thermique de matériaux poreux, elle intègre en 2012 l’Institut Nationale des Sciences Appliquées de Lyon (INSA Lyon). Après trois années passées au Laboratoire de Génie Civil et d’Ingénierie Environnementale (LGCIE) à étudier les mécanismes de formation et de séchage de liant cimentaire et sulfatique, elle intègre en 2016 le laboratoire Matériaux : Ingénierie et Science (MATEIS), où sa recherche s’oriente désormais vers la construction en terre. Aujourd’hui, ses travaux de recherche visent au développement de matériaux minéraux à faible impact environnemental pour la construction. De manière générale, ces éco-matériaux sont constitués de différents éléments conduisant à une microstructure complexe et désordonnée. Cette complexité rend délicat l’étude du lien entre microstructure et propriétés macroscopiques, et la prévision du comportement des matériaux dans une structure est un véritable challenge

Hugo VAN LANDEGHEM

Chargé de Recherche CNRS, Laboratoire SIMaP

Parcours :
  • Entrée au CNRS en section 15 (2016)
  • Post-doctorat au SIMaP, Grenoble (2015-2016)
  • Post-doctorat à l’Institut Jean Lamour, Nancy (2014-2015)
  • Post-doctorat à l’Université de McMaster, Hamilton, Canada (2013-2014)
  • Doctorat en Science et Génie des Matériaux et Métallurgie, Université de Lorraine (2012)
  • Diplôme d’Ingénieur ENSEEG, Grenoble INP (2009)
Activité de recherche

Mes premiers contacts directs avec la métallurgie ont eu lieu en 2008-2009 au sein des centres de recherche d’ArcelorMittal Dofasco au Canada et d’ArcelorMittal Montataire. En tant qu’élève ingénieur, j’y ai étudié des solutions à base d’acier pour des applications automobiles. Cette initiation a été suivie de travaux de thèse concentrés sur la compréhension des réactions de précipitation au cours de la nitruration des alliages Fe-Si. Traditionnellement utilisés dans des applications électriques, cette étude était plutôt tournée vers le potentiel d’allègement des structures du système. La caractérisation de populations des nitrures nanométriques au travers des étapes du traitement thermo-chimique a été l’occasion d’acquérir et perfectionner mes compétences en microscopie électronique en transmission. La compréhension fondamentale des caractéristiques de cette précipitation a requis des compétences variées, notamment en cristallographie et en thermodynamique des transformations de phases.Par la suite, j’ai accumulé plus de trois années d’expérience post-doctorale centrée autour des transformations de phase dans les aciers, au cours desquelles j’ai notamment pu m’initier aux analyses par sonde atomique tomographique que j’ai appliquées à la problématique des ségrégations interfaciales au cours de la transformation de l’austénite en ferrite. J’ai été nommé chargé de recherche en 2016 au sein de l’équipe Physique du Métal au laboratoire SIMaP à Grenoble. Mon activité y est essentiellement focalisée sur l’application de méthodes combinatoires à l’étude des transformations de phases dans les aciers. Ces méthodes permettent de suivre rapidement la cinétique de formation des microstructures dans de larges portions de l’espace de composition. Elles s’appuient principalement sur deux savoir-faire que sont la fabrication d’alliages à gradients de composition et le suivi de transformation de phases par techniques synchrotron résolues en espace et en temps. Elles sont flexibles et adaptables pour répondre à des questions plus fondamentales ou plus appliquées et représentent un outil incontournable de la conception d’alliages accélérée. Au-delà de la recherche, je co-anime un des programmes de recherche pluridisciplinaire du labex CEMAM 2.0. J’enseigne également les transformations de phases à l’état solide à l’Ecole des Mines de Saint-Etienne, ainsi qu’à Grenoble INP PHELMA.

tous les lauréats depuis 1949

2019Kimberly COLAS
Irene DE DIEGO CALDERON
Élodie PRUD'HOMME
Hugo VAN LANDEGHEM
2018Sophie CARENCO
Jean-Christophe HELL
Fanny MAS
Daniel WEISZ-PATRAULT
2017Justin DIRRENBERGER
Guilhem MARTIN
Benjamin RIVAUX
Pierre SALLOT
2016Thomas DUGUET
Gassan GHAZAL
Thomas JOURDAN
Stéphane KNITTEL
2015Jonathan CORMIER
Ségolène GAUTHIER
Aurèle MARIAUX
Loïc PERRIERE
2014Thierry DARMANIN
Estelle MESLIN
Fabien SZMYTKA
Julien ZOLLINGER
2013Alexandre DEVAUX
David GLIJER
Gaëlle POUGET
Henry PROUDHON
2012Frédéric De GEUSER
Damien FABREGUE
Marie SIMONNET
Sébastien VIZZINI
2011Bruno PITIE
Julie MOUGIN
Laurent GREMILLARD
Nicolas BONTEMS
2010Sébastien ALLAIN
Isabelle BORDESOULES
Fabien ONIMUS
Nicolas TRIOLET
2009Nadège CARON
Armelle DANIELOU
Xavier SAUVAGE
Ludovic THILLY
2008Alexis BACHA
Frédéric BONNET
Emmanuel CLOUET
Guilhem DEZANNEAU
2007Anne-Lise ADENOT-ENGELVIN
Régis DIMITRIOU
Cédric BOISSIERE
Emmanuel FLAHAUT
2006Daniel BONAMY
Gwenola HERMAN
Astrid PERLADE
Benoît TANGUY
2005Christine BLANC
Mohamed GOUNÉ
Sylvain HENRY
2004Alexis DESCHAMPS
Anne-Françoise GOURGES
François GURNIKI
Jean-Christophe HUBER
2003Olivier BOUAZIZ
Jérôme CHEVALIER
Benoît COT
Maylise NASTAR
2002Charles-André GANDIN
Eric HESS
Eric MAIRE
Jacques PETITJEAN
2001Sylvie BEGIN
Jean-Rémi BUTRUILLE
Frédéric SOISSON
Marc VERDIER
2000Thierry BELMONTE
Yannick CHAMPION
Hélène RÉGLÉ
Ravi SHAHANI
1999Jean-Yves BUFFIERE
Philippe ROCABOIS
Timothy WARNER
Krzystof WOLSKI
1998Fabienne BERTHIER
Joël COURBON
Thierry IUNG
Frédéric SCHUSTER
1997Jean-Christophe BRACHET
Jean-Christophe EHRSTRÖM
Guy REUMONT
Michaël WALLS
1996Jinbo BAI
Elisabeth BOUCHAUD
Marc DI FANT
Claire MAURICE
1995Bruno CHENAL
Alain JARDY
Florence LEFEBVRE-JOUD
Christian MARCHIONNI
1994Yves COMBRES
Ivan GUILLOT
Frédéric MORET
Michel STUCKY
1993Clarisse ANGELIER
Philippe DESTANNES
Bernard MARINI
Pascal WILLEMIN
1992Michèle DUNAND
Thierry CASSAGNE
Pierre MONTMITONNER
Guy-Michel RAYNAUD
1991Eric ANDRIEU
Marc MANTEL
Alain REYNAUD
Pierre SAINFORT
1990Armelle JOUET
Dominique KAPLAN
Jean-Marc LANG
Jean-Bernard VOGT
1989Diane de PRUNELLE
Manuel BOBADILLA
Francis BUGNARD
Jean-Bernard CHAIX
1988Elisabeth GAUTIER
Danièle QUANTIN
Gilles REGAZONNI
Alain THOREL
1987Claude DURET-THUAL
Michel CHABOUD
Philippe FLUZIN
Christophe LEVAILLANT
1986Anne-Marie BRASS
Pierre CREMER
Michel LARRECQ
Philippe MARCUS
1985Luc ACKERMANN
Hervé BIAUSSER
Alain COOLEN
Roland OLTRA
1984Bruno DUBOST
Hubert HOCQUAUX
Dominique JEULIN
Thierry MAGNIN
1983Louis DEVILLERS
Jean-Marie DUBOIS
Gérard PRESSOUYRE
Jean-Pierre RIQUET
1982Yves BIENVENU
Franck MONTHEILLET
Remy NICOLLE
Michel PERNOT
1981Jean-Louis BOUTARD
Jean HERITIER
Jean-Michel JALINIER
Marc LACROIX
1980Jean-Pierre BIRAT
Michel JEANNEAU
Catherine MICHAUT
Luc REMY
1979Serge BERCOVICI
Pierre COMBRADE
Jean-Michel DEMARTHE
Bernard MARANDET
1978Régis BLONDEAU
Jean-Louis CROLET
Yves DESALOS
Daniel FERTON
Henri GAYE
1977Gérard BERNARD
Gérard LE CAER
François LEROY
Philippe MAITREPIERRE
1976Jean BOUVAIST
Jean-Yves BOOS
Michel GUTTMANN
Alain LE BON
1975Bernard CHAMPIN
François GIRAUD-HERAUD
Anne-Marie HUNTZ
Paul PARNIERE
1974Michel BISCONDI
Roger DONATI
André PINEAU
Germain SANZ
1973Bernard de GELAS
Jean-Marie GENIN
Pierre PETREQUIN
Roland TIXIER
1972Gérard BECK
François BOUTIN
Marie-Thérèse LEGER
Jacques LEVY
1971Gérard BERANGER
Christian JANOT
Josette MOULIN
Louis ROESCH
1970Marc AUCOUTURIER
Michel MARCHAL
Jacques MORICEAU
Paul RABBE
1969Francis DABOSI
Jean LEFEVRE
Philippe MAYNIER
Jean RIEU
1968Jean BELLOT
Omourtague DIMITROV
Michel GANTOIS
Robert LEVEQUE
1967Daniel ADENIS
Philippe DESMARESCAUX
Jean-Michel DUPOUY
Marc GRUMBACH
1966Michel COLOMBIE
Viviane LEVY
Jean-Marie LOGEROT
Jacques VOELTZEL
1965Paul BLANCHARD
Philippe CESSELIN
Pierre GUIRALDENQ
Gérard SAINFORT
1964Roland BIGOT
Claude LEYMONIE
Guy MURRY
Georges SEIBEL
1963Raymond DARRAS
Bernard HOCHEID
Jacques PLUSQUELLEC
Pierre VAYSSIERE
1962Yves ADDA
Pierre MARTIN
André RIST
Roland TRICOT
1961Georges CIZERON
Edmond MENCARELLI
Jean PHILIBERT
Claude ROSSARD
1960André CONSTANT
Jacques BOGHEN
1959Bernard TRENTINI
Henri CORIOU
1958Jean PLATEAU
Claude ROQUES
1957Gilles POMEY
André GUEUSSIER
1956Frédéric MONTARIOL
Jean-Paul MOREAU
1955Pierre LELONG
Philippe GALMICHE
1954André KOHN
Robert SYRE
1953Jean BARDOLLE
Pierre LEROY
1952Pierre AZOU
Michel EUDIER
1951Marcel ARMAND
Raymond CASTAING
1950Louis BEAUJARD
Christian BOULANGER
1949Francis AUBERTIN
Emmanuel de KERVERSAU