Commission fabrication additive métallique

commission commune au GFC

Bureau

Président : Stéphan Courtin, Framatome
Fabrice Denard, SNECMA
Matteo-Luca Facchinetti, PSA Groupe
Siegfried Fouvry, LTDS, Ecole Centrale de Lyon
Jean-Luc Jacquot, SF2M
Alain Köster, Centre des Matériaux Pierre-Marie Fourt, Ecole des Mines de Paris
Fabien Lefebvre, CETIM
Henri-Paul Lieurade
Franck Morel, LAMPA, Arts et Métiers Paristech Angers
Yves Nadot, Institut PPRIME, ENSMA Poitiers
Mac-Lan Nguyen, SNCF
Thierry Palin-Luc, I2M, Arts et Métiers Paristech Bordeaux
Luc Rémy, Centre des Matériaux Pierre-Marie Fourt, Ecole des Mines de Paris
Fahrad Rezaï-Aria, Institut Clément Ader, Ecole des Mines d’Albi
Jean-Louis Robert, LaMI, IUT de Montluçon
Nicolas Saintier, I2M, Arts et Métiers Paristech Bordeaux
Fabien Szmytka, IMSIA, ENSTA ParisTech
Guillaume Thoquenne, CETIM

La Commission Fatigue de la Société Française de Métallurgie et des Matériaux a été créée en 1956 par Jacques POMEY, Directeur Scientifique des usines Renault et membre de l’Académie des Sciences, qui l’a présidée jusqu’en 1972. Gilles POMEY (de 1972 à 1980), puis Paul RABBE (de 1981 à 2006) et Henri-Paul LIEURADE (de 2007 à 2014) ont poursuivi le développement de la Commission, dédiée dorénavant à la fatigue des matériaux et des structures.

Dès le départ, la volonté affichée a été de favoriser les échanges dans le domaine de la fatigue entre les membres académiques et le milieu industriel, et de participer à l’amélioration des connaissances, des démarches et des outils associés.

Cette volonté se traduit dans le contenu des manifestations scientifiques, séminaires en libre accès et conférences, organisées par la Commission, dont les Journées de Printemps sont un des rendez-vous les plus éminents de la communauté, réunie ainsi annuellement sur un thème particulier d’actualité de la fatigue.

Concrètement, la Commission Fatigue pilote également différentes actions dont l’objectif est de développer, par exemple, les méthodologies d’essais de fatigue et les démarches de conception. Ces travaux se traduisent, en particulier, par la rédaction de pratiques recommandées ou de documents normatifs ou encore, l’élaboration de sessions de formation.

Stéphan Courtin, Président du Bureau de la Commission Fatigue

Activités

Symposium

4ème Symposium de la Fabrication Additive et Métiers de la Métallurgie

25 octobre 2018, Toute la journée / Charleville-Mézières

Organisateur –

Contacts – bgf08@wanadoo.fr

Le 4ème Symposium de la Fabrication Additive et Métiers de la Métallurgie s'ouvre à l'international. Conférenciers, invités et participants émaneront de plusieurs pays européens (Allemagne, Belgique, Portugal...) Trois amphis dédiés à trois thématiques permettront d'échanger dans des espaces dédiés animés par des experts et des professionnels familiarisés aux nouvelles technologies liées à la fabrication additive. Les participants pourront assister aux conférences et tables rondes, visiter la plateforme Platinium 3D. En outre le traditionnel village de stands prendra place au cœur de l'organisation.

Voir les détails

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Activités passées

Congrès

Assises Européennes de la Fabrication Additive

Les Assises Européennes de la Fabrication Additive sont organisées depuis 1992 par l’AFPR. Lire plus

 

contexte et objectifs

Contexte

Les progrès dans le domaine des réfractaires impliquent des échanges d’informations et des collaborations fortes entre les différents acteurs: les centres de recherche académiques, les centres techniques, les fabricants de réfractaires et les utilisateurs. L’amélioration de la performance des réfractaires passe par un dialogue équilibré, chacun ayant, en complément de sa compétence de base, une connaissance suffisante de la spécialité de l’autre.
Les sociétés savantes, le monde académique et universitaire peuvent et doivent favoriser ce dialogue et l’enrichir par des actions adaptées d’information, de formation et de recherche.
Dans ce contexte, s’est crée une commission «Réfractaires», lieu d’échange entre universitaires, chercheurs, fabricants et utilisateurs.
Cette commission fera le point sur les récentes avancées scientifiques et techniques, ainsi que sur les possibilités et les méthodes permettant d’apporter des réponses aux problématiques actuelles et futures.

objectifs

Ses objectifs pourront répondre à plusieurs attentes :
Informations et échanges scientifiques et techniques (domaine précompétitif) : acteurs, méthodes/outils, bonnes pratiques, verrous scientifiques) ;
Réflexion sur les programmes de recherche académiques à mener
Quels nouveaux besoins, pour quelles utilisations ?
Quelle formation académique et continue, dans quel cadre ?
Organisation de colloques scientifiques
Place et rayonnement international de la Recherche Française dans ce domaine

fonctionnement

Objet

La commission thématique «Matériaux réfractaires» organise des réunions, des études, des échanges d’information, des contacts entre ses membres : centres de recherche académiques, centres techniques, fabricants, utilisateurs.

thème

Le domaine particulier choisi pour thèmes de la commission correspondent à des sujets sur lesquels la communauté souhaite échanger. Ils doivent être choisis avec pragmatisme, efficacité et ambition pour apporter des réponses aux problématiques actuelles et futurs. Trois thèmes d’étude ont été retenus :

– Recensement des laboratoires et des centres techniques- création d’un réseau / formation/ colloques
Animateur : J.P. Bonnet

– Modélisation
Animateur : N. Schmitt

– Verrous technologiques, bonnes pratiques, domaine précompétitif
Animateur : C. Perrot

Les travaux en cours de ces sous-commissions seront présentés dans des pages dont l’accès est réservé aux membres de la Commission.