Prix David Embury pour l’Innovation pédagogique

Ce prix pour l’innovation pédagogique, doté par le Professeur David Embury et Madame Embury, est attribué tous les deux ans. Il est destiné à une personnalité qui a montré par son action un niveau d’excellence et d’innovation remarquable dans l’enseignement de la science et de l’ingénierie des matériaux au sein d’un établissement français d’enseignement supérieur, en formation initiale ou continue.

Laureat 2018

Alexis DESCHAMPS

Ingénieur de l’Ecole Centrale de Paris en 1992, je prends contact avec la recherche lors de mon service national à l’Université McMaster au Canada avec le Pr. Dave Embury. J’effectue ensuite ma thèse au laboratoire LTPCM à l’INP de Grenoble sous la direction d’Yves Bréchet. Après un post-doctorat à UBC, Vancouver, Canada, je prends un poste de maître de conférences à l’ENSEEG à Grenoble en 1998, puis y deviens professeur en 2004. J’ai élargi mon horizon depuis grâce à une année sabbatique à l’Université Monash en Australie (2010-2011) puis des séjours plus courts à UBC et au NTNU de Trondheim (Norvège). Mes activités actuelles se déroulent à l’école Phelma (Physique, Electronique, Matériaux) de Grenoble INP et au laboratoire SIMAP.

 

En ce qui concerne l’enseignement, je participe en particulier aux cours introductifs aux matériaux pour les étudiants de Phelma, qui nous permettent d’attirer entre 45 et 50 élèves par an dans la filière matériaux de cette école. Un des points qui tient particulièrement à cœur à l’ensemble de l’équipe pédagogique de cette filière est de consacrer une partie importante à la pédagogie par projet. Je m’occupe depuis une dizaine d’années de projets d’expertise d’avarie consistant à rechercher la cause d’une défaillance (généralement mécanique, mais parfois chimique) d’une pièce réelle, pouvant être fournie par les élèves eux-mêmes, en mettant en œuvre tous les outils à notre disposition dans les laboratoires de l’école. D’un point de vue administratif, je me suis beaucoup investi dans les parcours de master internationaux, avec le montage d’un master Erasmus Mundus, et la responsabilité d’une mention de master à Grenoble INP hébergeant ce master ainsi que deux masters internationaux de type KIC.

 

En ce qui concerne la recherche, je m’intéresse particulièrement à la caractérisation quantitative des microstructures dans les alliages métalliques aux échelles nanométriques, et au lien entre ces microstructures et les propriétés d’usage. En particulier, mes recherches ont porté sur l’analyse in-situ des évolutions microstructurales lors de traitements thermiques et thermo-mécaniques complexes, en utilisant les techniques de rayonnement X (synchrotron et laboratoire). L’utilisation du rayonnement synchrotron m’a également permis de développer les cartographies de microstructures dans les matériaux hétérogènes tels que les soudures, et plus récemment d’effectuer des mesures in-situ et résolues spatialement sur des alliages à gradient de composition. Ces mesures, permettant de cartographier les chemins cinétiques d’évolution microstructurale dans l’espace des compositions d’alliages, constituent une étape importante dans la démarche de conception accélérée d’alliages.

tous les lauréats depuis 2016

2018Alexis DESCHAMPSFrance
2016Jacques POIRIERFrance