MEDAILLE CHARLES EICHNER

La médaille Charles Eichner, fondée par le commissariat à l’énergie atomique est attribuée par la SF2M, en principe tous les 2 ans à une personnalité dont les travaux ont eu des conséquences importantes dans le domaine des matériaux utilisés pour la production d’énergie ou dans le domaine des matériaux émergents.

LAUREAT 2017

Frédéric SOISSON

Né le 28/08/1966
Ingénieur-chercheur au Service de Recherches de Métallurgie Physique, CEA Saclay

Frédéric Soisson a obtenu son diplôme d’ingénieur à l’école nationale supérieure d’électrochimie et d’électrométallurgie de Grenoble (ENSEEG) en 1989, et son doctorat à l’institut polytechnique de Grenoble (INPG) en 1993, après une thèse effectuée au sein du Service de Recherches de Métallurgie Physique (SRMP) du CEA Saclay, avec Georges Martin et Pascal Bellon, et portant sur le comportement des composés ordonnés sous irradiation.

Devenu ingénieur-chercheur au CEA en 1994, il s’est depuis consacré à la modélisation des cinétiques de transformations de phases dans les alliages métalliques, que ce soit aux cours de vieillissements thermiques ou sous irradiation. Il développe une modélisation multi-échelles des transformations de phases, couplant des méthodes ab initio pour la description des mécanismes de diffusion des défauts ponctuels, des méthodes Monte Carlo cinétiques pour modéliser l’évolution des microstructures de précipitation ou de mise en ordre, et des méthodes à plus grande échelle (théorie classique de germination-croissance, dynamique d’amas, champ de phase). Il s’intéresse plus particulièrement aux cinétiques de précipitation dans les alliages à base de fer (Fe-Cu, Fe-Nb-C, Fe-Cr) et dans les superalliages à base nickel, aux cinétiques de décomposition spinodale, aux effets des transitions magnétiques sur les cinétiques de précipitation. Pour les applications spécifiquement nucléaires, ses travaux portent sur les phénomènes de ségrégation induite par l’irradiation, les effets d’accélération de la précipitation par l’irradiation ou de dissolution balistique des précipités. Frédéric Soisson a enseigné dans les masters Materials for Nuclear Energy (MaNuEn) de l’INP de Grenoble et Matériaux pour les structures et l’énergie (MSE) de l’INSTN. Il est éditeur associé de la revue Computational Materials Science.

tous les lauréats depuis 1961

2017Frédéric SOISSONFrance
2015Patrice SIMONFrance
2013Frédéric SANCHETTEFrance
2011Daniel LINCOTFrance
2009Patrick DAVIDFrance
2007Philippe MAZABRAUDFrance
2005Jacques DALLA TORREFrance
2003Patrick BERNIERFrance
2001Charles-Henri de NOVIONFrance
2000Jean-Louis BOUTARDFrance
1999Karl EHRLICHAllemagne
1998Kari TORRONENFinlande
1997Pierre SOULATFrance
1996Dolores GOMEZ BRICENOEspagne
1995Yves MEYZAUDFrance
1994François de KEROULASFrance
1993Gérard PINARD LEGRYFrance
1992Christine BROWNRoyaume-Uni
1991Guy ZACHARIEFrance
1990Milan BRUMOVSKYRépublique Tchèque
1989Georges SLAMAFrance
1988Pierre PETREQUINFrance
1987James J. LAIDLERUSA
1986Jean-Roger DONATIFrance
1985Donald R. HARRIESRoyaume-Uni
1984Pierre MORIZEFrance
1983Dieter GROSSERAllemagne
1982Yves ADDAFrance
1981Henri CORIOUFrance
1980Michel WEISZFrance
1979Jean-Jacques HUETFrance
1978Roger PASCARDFrance
1977Philippe BERGEFrance
1976Henri GUILLETFrance
1975Sir Montagüe FINNISTONRoyaume-Uni
1974Michel COLOMBIEFrance
1973Hilding MOGARDSuède
1972Jacques DELAFOSSEFrance
1971Victor E. IVANOVURSS
1970Adrien SAULNIERFrance
1969Daniel DAUTREPPEFrance
1968Jean-Louis BERNARDFrance
1967Gérard CABANEFrance
1966Bernard de LASTEYRIEFrance
1965Paul LACOMBEFrance
1964Roger CAILLAT France
1963Jean HERENGUELFrance
1962Jean NADALFrance
1961Jacques STOHRFrance