MEDAILLE Albert Portevin

La médaille Albert Portevin est attribuée par la SF2M, en principe tous les deux ans, à une personnalité ayant apporté une contribution éminente dans les domaines dans lesquels s’est distingué Albert Portevin, notamment la transformation et les propriétés de mise en forme des matériaux.

Lauréat 2020

Jean-Loup HEUZÉ

62 ans
Ingénieur Matériaux à la DGA (Ministère des Armées)
Expert Référent « Fiabilité des Matériaux »
Responsable adjoint de l’Unité d’Ingénierie MCM « Matériaux, Composants et Maîtrise des risques environnementaux »

Après des études d’ingénieur en science et génie des matériaux à l’université Paris XI Orsay chez le Professeur Jean Philibert, j’ai effectué, chez EdF, un stage d’élève-ingénieur de 7 mois, sur l’étude de la Commutativité Fatigue-Fluage de l’acier austénitique 316L pour le revêtement de la cuve de Superphénix, étude menée dans le cadre du GIS « rupture à chaud ». J’ai ensuite effectué toute ma carrière à la DGA dans le domaine de la métallurgie et des matériaux navals. Celle-ci s’articule en 3 parties :

  • Une partie R&D et études métallurgiques,
  • Une partie expertises d’avaries,
  • Une partie management et organisation du domaine Matériaux au sein de la DGA en qualité de chef de groupe, chef de département puis responsable du métier Matériaux, Ateliers et Bureaux d’études.

Fin 1984, j’ai débuté par une thèse de doctorat effectuée à la direction des construction navale (DGA/DCN), thèse portant sur l’érosion de cavitation des alliages cuivreux utilisés pour la fabrication des pompes et des hélices Marines, ce qui a permis de mieux comprendre les mécanismes de dégradation, afin d’améliorer les conditions d’élaboration de ces matériels. J’ai ensuite travaillé à la qualification des matériaux pour les circuits eau de mer des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins et à l’homologation de produits d’apport de soudage plus performants pour la coque de ces sous-marins.

De 1991 à 1996, ces six années passées au service expertise d’avaries du Centre d’Expertise des Structures et MAtériaux Navals (CESMAN) de DCN Indret, m’ont permis d’acquérir des compétences dans les domaines de la conduite des expertises d’avaries et de l’analyse morphologique des ruptures. Cela m’a permis de participer à de nombreuses expertises dont l’expertise du collecteur eau de mer du SNA Emeraude (10 morts en 1994), l’endommagement de réducteurs de frégates et d’autres expertises à caractère classifié de défense. En 1999, au service des programmes navals, j’ai piloté quelques expertises emblématiques comme la rupture de l’hélice du porte-avions Charles de Gaulle et tout récemment j’ai participé à la commission d’évaluation technique de la coque du SNA Perle suite à son incendie.

J’ai lancé et piloté de nombreuses études amont avec Naval Group pour fiabiliser la fabrication des hélices massives monoblocs, développer la technologie par fabrication additive pour les hélices marines, qualifier de nouveaux matériaux pour circuits fluides de sous-marins, homologuer les aciers de blindage ou de nouveaux aciers de coque comme l’acier soudable sans préchauffage, améliorer la fiabilité des lignes d’arbres des navires.

Ces quinze dernières années, j’ai également œuvré au maintien et au développement des compétences du domaine matériaux à la DGA en dirigeant successivement le groupe Matériaux Corrosion Revêtements du service des programmes navals puis le département Technologies et Comportement des Matériaux de DGA Ingénierie des Projets à Arcueil et enfin le métier Matériaux ateliers et bureaux d’études mécaniques de la direction technique de la DGA.

Nommé début 2019, expert technique de haut niveau pour la fiabilité des matériaux dans les programmes d’armement, je travaille avec les directeurs de pôle techniques et les managers afin de valoriser la fonction d’expert technique à la DGA, qui est une structure de Maitrise d’Ouvrage chargée de conduire les programmes d’armement. Ainsi, afin de développer des synergies avec les experts du domaine de la Qualité, je viens de créer un Réseau Technique Matériaux qui visera à faciliter les échanges entre experts techniques et experts qualité afin d’être plus réactif et efficient dans la surveillance des composants industriels critiques.

Je me suis également investi au fil du temps dans diverses sociétés savantes. Ainsi, j’ai participé durant 10 ans au Conseil Scientifique et Technique de l’Association Française du Titane Je suis actuellement membre du conseil d’administration du CEFRACOR et membre de la commission Fragilisation Hydrogène et Corrosion sous contrainte. Début 2020, j’ai également été élu au conseil d’administration du Cercle d’Etudes des Métaux.

tous les lauréats depuis 1966

2020Jean-Loup HEUZÉFrance
2018Nathalie BOZZOLOFrance
2016Pascal JACQUESFrance
2014Mikhail LEBEDKINFrance
2012Gilbert FANTOZZIFrance
2010Frank MONTHEILLETFrance
2008Eric FELDERFrance
2005Magnus LANGSETHNorvège
2003Jean-François AGASSANTFrance
2000Roger FOUGERESFrance
1997Bernard BAUDELETFrance
1996Georges MARTINFrance
1995James DAVIDSONFrance
1994Barry THOMASFrance
1993Gérard MAEDERFrance
1992Jean-Louis CHERMANTFrance
1991André PINEAUFrance
1990Philippe BERGEFrance
1988Georges CIZERONFrance
1985Michel EUDIER France
1982Jean MORLETFrance
1979Jacques LECLERCFrance
1976Pierre LAURENTFrance
1974Paul ROCQUETFrance
1972Paul KOZAKEVITCHFrance
1970Otto SCHAABERAllemagne
1968René CASTROFrance
1966Paul BASTIENFrance