PRIX BODYCOTE SF2M

Ce prix récompense des étudiants ou de jeunes diplômés pour des travaux de recherche et/ou développement innovants et applicatifs sur l’amélioration :

  • des propriétés à cœur et de surface de matériaux métalliques,
  • des méthodes de caractérisation et test,
  • des procédés et techniques de production,

suite à des traitements thermiques, thermochimique et de surface (sauf peinture et dépôts par voie humide) ou à des méthodes d’assemblage par soudage (sous vide par faisceau d’électrons) ou brasage.

PREMIER PRIX 2019

Aurélien Mondiere

Formation :
  • Thèse de doctorat en Mécanique des Matériaux délivrée par l’IMT-Ecole Nationale Supérieure des Mines d’Albi Carmaux et réalisée à l’Institut Clément Ader (2014-2018)
  • Diplôme d’Ingénieur option Matériaux Hautes Performances de l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Clermont-Ferrand (2011-2014)
  • Diplôme Universtaire de Technologie option matériaux de l’IUT du Puy -en-Velay (2009-2011)

A la fin de mon DUT, je choisis de continuer mes études à l’Ecole de Chimie de Clermont-Ferrand pour sa spécialité Matériaux Hautes Performances. Lors de ma formation, mon choix de domaine professionnel s’affine vers les métaux. Mon stage de dernière année, chez Safran Landing Systems (SLS) à Bidos, est l’occasion pour moi de confirmer mon engouement pour les métaux, en particulier l’acier, et pour le domaine industriel. Je postule alors à une thèse en collaboration avec SLS à la fin de ce stage, dans l’optique de parfaire mes connaissances scientifiques, en gardant à l’idée de travailler dans l’industrie par la suite.
Mon projet de thèse, intitulé « Contrôle des propriétés mécaniques de l’acier Ferrium® M54® par la maîtrise de sa microstructure au cours du traitement thermique dans l’optique d’applications aéronautiques », remplit pleinement mes attentes. Je gère un projet en lien direct avec l’industrie, tout en expliquant scientifiquement les phénomènes observés. Je mets en place des moyens pour réaliser les traitements thermiques à façon et je trouve des techniques d’analyses permettant de mesurer les changements au sein de l’acier. Je pars donc dans différents laboratoires en France pour étayer nos hypothèses avec des mesures physiques : Diffusion de Neutron aux Petits Angles, DRX synchrotron, MET, sigmamètre. J’ai même la chance de pouvoir être accueilli 3 semaines chez QuesTek, le développeur de l’alliage étudié, à côté de Chicago, pour réaliser des analyses en Sonde Atomique Tomographique et discuter de la compréhension de l’acier. Ces travaux aboutissent finalement à une connaissance certaine de l’alliage et de sa sensibilité aux traitements thermiques, notamment au traitement cryogénique. En effet, si la précipitation de carbures au revenu est très stable et garantit un bon niveau de propriétés mécaniques (résistance mécanique et ténacité), la transformation martensitique dépend énormément des conditions de traitement par Le froid et de délais entre la trempe et celui-ci. Ces modifications impactent le taux d’austénite et la limite d’élasticité du matériau. Des préconisations de traitement thermique à l’échelle industrielle sont ainsi proposées pour éviter la dégradation des propriétés mécaniques. Depuis la fin de ma thèse, je travaille sur le site d’Aubert&Duval aux Ancizes (Puy-de-Dôme) au sein de l’équipe R&D élaboration.
Mes activités consistent à mieux comprendre l’élaboration à l’air des aciers afin de proposer des améliorations process, chimiques pour réduire le temps et le coût d’élaboration, améliorer la qualité des produits,… Je suis en contact quotidien avec la production et mes sujets de recherche sont donc très appliqués. Je retrouve le côté industriel qui me plaisait avant ma thèse tout en essayant d’expliquer scientifiquement les phénomènes observés à l’aciérie.

Deuxième prix 2019

Hélène GODIN

Ingénieur R&D Métallurgiste, Constellium C-TEC à Voreppe

Formation :
  • 2012-2015 Ecole d’Ingénieur Grenoble INP-Phelma, option science et ingénierie des matériaux
  • 2015-2018 Doctorat en sciences et génie des matériaux
  • Thèse CIFRE Aperam / Centre des Matériaux
Travaux de recherche :

J’ai effectué des études d’ingénieur à Grenoble IP-Phelma pendant lesquelles je me suis spécialisée en Science et Ingénierie des Matériaux. Mes stages dans le département « Materials Engineering and Processing » de l’université de Waterloo (Canada) et au centre de recherche d’Aperam à Isbergues m’ont donné envie de continuer mes études dans la recherche.
J’ai donc poursuivi mes études par une thèse de doctorat au Centre des Matériaux sous la direction d’Anne-Françoise Gourgues en collaboration avec Aperam. Mes travaux de recherche portaient sur l’effet de la microstructure sur la transition ductile-fragile d’aciers inoxydables martensitiques emboutissables à chaud. Plus précisément, j’ai étudié l’influence de la composition chimique et du procédé de mise en forme sur la microstructure ainsi que sur les propriétés mécaniques, notamment la résistance à la rupture par clivage, d’un acier inoxydable. Plusieurs liens microstructure-propriétés mécaniques ont été établis, ouvrant la voie au développent de nouveaux aciers optimisés. Ces travaux ont aussi permis d’établir une méthodologie, utilisée pour la conception de nouveaux alliages.
Mon cursus m’a permis d’acquérir de bonnes connaissances en métallurgie, en mécanique de la rupture et en modélisation numérique.
Je suis maintenant Ingénieur R&D Métallurgiste au centre de recherche C-TEC de Constellium à Voreppe. Je travaille au développement de nouveaux alliages d’aluminium pour applications aéronautiques. Plus précisément, je participe au développement d’alliages innovants Al-Cu-(Li), présentant une densité plus faible et/ou des propriétés mécaniques améliorées par rapport aux alliages existants, à coût optimisé. De plus, mon travail consiste à améliorer la compréhension des liens entre la composition chimique, les paramètres du process (fonderie, laminage, traitements thermiques), la microstructure et les propriétés finales (résistance mécanique, tolérance au dommage, fatigue, corrosion).

tous les lauréats depuis 2005

20191er prix : Aurélien MONDIERE
2ème prix : Hélène GODIN
France
France
2018Benjamin HARYFrance
20171er prix : Marie Agathe CHARPAGNE
2ème prix : Alexandre HERMANT
France
France
20161er prix : Haithem MANSOUR
2ème prix : Sylvain DEPINOY
France
France
20151er prix : Nicloas BOUQUET
2ème prix : Xavier BOULNAT
France
France
2014Fanny MASFrance
2013Damien TEXIERFrance
20121er prix : Christophe BUIRETTE
2ème prix : Fabio TAINA
France
France
2011Gilles ROLLANDFrance
2010Aurélie VANDE PUTFrance
20081er prix : Pierre-Yvan THERY
2ème prix : François LE COZ
France
France
20071er prix : Emilie HERNY
2ème prix : Somrerk CHANDRA-AMBHORN
France
Thaïlande
20061er prix ex-aequo : Audrey HERTZ
1er prix ex-aequo : Sofiane TERZI
France
France
20051er prix : Nadia VIALAS
2ème prix : Moukrane DEHMAS
France
France