Oxydation des alliages de titane lors du soudage : corrélation méthode de contrôle de la qualité des gaz de protection.

Stage master/ingénieur

Institut des Matériaux de Nantes Jean Rouxel (IMN)

Personnes à contacter par le candidat

Emmanuel Bertrand ;
emmanuel.bertrand@univ-nantes.fr ;
02 40 68 31 24 -
Pascal Paillard ;
pascal.paillard@univ-nantes.fr

DATE DE DÉBUT SOUHAITÉ

01/03/2023

DATE LIMITE DE CANDIDATURE

01/02/2023

TÉLÉCHARGEZ L’OFFRE

 

Les alliages de titane sont particulièrement réactifs à l’oxygène à haute température, en particulier en cours de soudage, ce qui peut conduire à un abattement de leurs propriétés mécaniques. Afin de garantir une certaine teneur minimale en oxygène dans la soudure, les concentrations en oxygène et humidité dans le gaz doivent être maitrisées. La technique de contrôle de la pureté des gaz utilisée chez Safran est aujourd’hui la mesure de leur point de rosée.

L’objectif de ce stage est de déterminer si cette méthode de mesure peut être substituée par des essais de coloration du titane en réalisant une soudure. Il s’agira donc de mettre en place un protocole d’essais permettant de confronter la mesure du point de rosée au contrôle visuel de la coloration dans des conditions de soudage usuelles chez Safran ; mesurer l’effet des conditions atmosphériques sur l’aspect de la soudure (température et taux d’humidité du local de soudage).

Techniques envisagées : essais de soudage ; mesures de point de rosée, température, hygrométrie, contrôle visuel.

Profil recherché : étudiant(e) avec un profil matériaux/métallurgie, un intérêt pour les sciences expérimentales ; dans le monde académique et industriel.