Effet des défauts cristallins sur la diffusion du chrome à basse température dans les alliages Ni-Cr

Centre des Matériaux de MINES ParisTech à Evry. Des séjours à l’Université de Münster sont prévus. Les analyses par SIMS seront effectuées à l’Université de Versailles Saint-Quentin.

Personnes à contacter par le candidat

Vladimir ESIN : vladimir.esin@mines-paristech.fr

TÉLÉCHARGEZ L’OFFRE

Des travaux récents ont rapporté l’accélération de la diffusion du Cr dans nickel monocristallin soumis à un chargement mécanique à 350 et 500°C. Une augmentation du coefficient de diffusion en volume avec la vitesse de déformation est observée et l’effet est d’autant plus marqué que la température est basse et est attribué à la mobilité des dislocations lors du traitement de diffusion. De plus, l’accélération de la diffusion du Cr aux joints de grains de nickel pur à grains ultrafins obtenu par le procédé ECAP (Equal Channel Angular Pressing) a été mise en évidence pour des températures comprises entre 130 et 330°C . L’accroissement du coefficient de diffusion est attribué, dans ce cas, à la présence de joints de grains de « haute énergie » générés par la déformation sévère du matériau.

Afin de mieux comprendre la relation entre plasticité et diffusion, l’objectif de la thèse est d’étendre la méthodologie développée précédemment à l’étude de l’effet de la déformation plastique sur la diffusion en volume et aux joints de grains dans des alliages binaires Ni-Cr dans une gamme de températures où la diffusion en volume ne peut être mesurée facilement (350-700°C).