Etude de la corrosion par le verre fluorosilicate de revêtements base Ni

CDD 18 mois - Post-Doc / Ingénieur d’étude

Unité Matériaux et Transformations - équipe Métallurgie Physique et Génie des Matériaux - Université de Lille - Villeneuve d'Ascq

Personnes à contacter par le candidat

David Balloy (UMET) : david.balloy@univ-lille.fr -
Thiéfaine Taverne (ARC France) : Thiefaine.Taverne@arc-intl.com

DATE DE DÉBUT SOUHAITÉ

01/03/2021

TÉLÉCHARGEZ L’OFFRE

Contexte du poste

Le Projet Corr’Opale est un partenariat entre le laboratoire UMET (Unité Matériaux Et Transformations) de l’Université de Lille et l’entreprise ARC France ainsi que ses sous-traitants. Il est cofinancé par la région Hauts de France dans le cadre de l’appel à projet « industries du futur ».
Le projet Corr’Opale vise à étudier la corrosion des moules de verrerie par le verre fluorosilicate. En effet, du fait de la présence de fluor, ce verre entraine une dégradation importante et rapide des moules. En générale, les moules en acier inoxydable sont revêtus d’une couche de nickel afin d’augmenter leur durée de vie. Cependant, ce revêtement présente une durée de vie assez limitée et entraine des impacts environnementaux néfastes de par la mise en œuvre de produits chimiques pour le réaliser.

Mission du Post-Doc / Ingénieur d’étude

L’objectif du projet Corr’Opale est de comprendre les mécanismes de corrosion des moules et de leur revêtement, afin d’optimiser leur composition et de proposer un procédé de dépôt plus respectueux de l’environnement.

Le travail de Post-Doc / Ingénieur d’étude sera :

  • De suivre l’élaboration des revêtements chez les partenaires du projet et les tests de corrosion sur site de production,
  • D’effectuer une caractérisation avancée des revêtements à différents stades de leur vie afin de proposer un ou des mécanismes de corrosion par le verre fluorosilicate,
  • D’étudier l’effet d’un traitement thermomécanique sur la résistance à la corrosion des revêtements,
  • De participer à la mise en œuvre d’une modélisation thermomécanique de la sollicitation lors des essais de corrosion et lors de la sollicitation en chaine de fabrication,
  • De réaliser une analyse du cycle de vie comparative du procédé choisi à l’issue de l’étude,
  • D’animer le partenariat et de réaliser les synthèses des travaux conduits dans les différentes équipes,
  • De rédiger les documents de synthèse, les publications et de présenter l’avancement des travaux aux partenaires et financeurs du projet ou lors de congrès nationaux ou internationaux.

Compétences recherchées

Formation en métallurgie (Bac + 5 minimum) avec une spécialisation ou une bonne expérience dans l’étude des mécanismes de corrosion, idéalement par le verre fondu.
Expérience dans la conduite d’essais en métallurgie et dans les moyens de caractérisation habituels des microstructures (micro-dureté, MO, MEB-EDX, profilométrie, DRX…).
Capacité d’animation du partenariat et de rédaction des synthèses des travaux conduits dans différentes équipes.
Des déplacements chez les différents partenaires sont à prévoir.

Détail du Poste

Lieux principaux :

  • UMET : Villeuneuve d’Ascq (59)
  • ARC France : Arques (62)

Durée : CDD de 18 mois
L’emploi est à pourvoir à partir de mars 2021.

Salaire : l’employeur étant l’Université de Lille, le salaire sera définit suivant les barèmes officiels de la fonction publique selon les diplômes et l’expérience.